Lissage tanin et coloration ?

Lissage tanin et coloration ? Si vous vous posez cette question, sachez que vous n’êtes pas seule ! Pourquoi se la pose t’on généralement ? Parce qu’on veut combiner lissage et coloration et qu’on a peur d’abîmer nos cheveux ou que cela altère l’efficacité du lissage (qu’il soit fait avant ou après la coloration). Donc le sujet lissage tanin et coloration est bel et bien réel !

Pour ce qui est de la santé de nos cheveux, il faut avouer un lissage ou une coloration ne sont pas un cadeau pour nos cheveux. Alors il est certain que le lissage sur les cheveux colorés peut abîmer les cheveux. Il est d’ailleurs généralement conseillé d’attendre 15 jours entre la réalisation d’une coloration et d’un lissage. Mais dans quels cas? Et qu’en est-il exactement avec le lissage tanin  ?

Les effets de la coloration

Il existe plusieurs types de coloration est la plus nocive est celle qui est la plus courante : la coloration permanente.

Il faut savoir qu’en effectuant une coloration permanente, on fait une modification du cheveu de façon chimique. Rien qu’en indiquant ça, vous comprendrez désormais pourquoi la coloration attaque le cheveu et peut l’abimer : on ouvre les écailles du cheveu pour y mettre des composants chimiques (ammoniaque et peroxyde d’hydrogène généralement) permettant de changer la couleur du cheveu. C’est donc agressif pour le cheveu et généralement responsable de son assèchement (notamment des pointes).

Cela a donc un impact sur le cheveu qui se retrouve affaibli et peut de ce fait être moins résistant. C’est d’ailleurs pour cela qu’il est conseillé :

  • de mettre des soins spéciaux après afin de permettre la réhydratation de la chevelure, de lui faire conserver sa force ainsi que son éclat.
  • d’espacer le temps entre deux colorations.

Il faut également savoir que les produits et composés chimiques utilisés sont de plus en plus régulés afin de préserver notre santé (et notamment par rapport aux risques cancérigènes). Néanmoins, cela ne permet pas d’éviter tous les risques, comme par exemple une réaction allergique. C’est pour cela qu’il est toujours conseillé de faire un test sur une zone du corps avant de le faire sur toute la chevelure.

Ces dernières années, la coloration naturelle (appelée également coloration végétale) à base de henné par exemple ont du succès. Attention cependant à cette appellation « coloration naturelle » et prenez soin de toujours vérifier la composition. Ce n’est pas parce qu’il y a un composant naturel que le soin lui l’est entièrement. L’ajout de composants chimiques est souvent nécessaire pour pouvoir garantir une certaine efficacité. Il est d’ailleurs généralement reproché à la coloration naturelle une moins bonne efficacité. De mon côté, je ne quitte plus la coloration naturelle, je trouve que c’est un bon compromis.

Pour finir et afin que vous compreniez la problématique entièrement, sachez que si vos cheveux sont abîmés, vous allez naturellement être amenée à appliquer plusieurs soin pour les réparer, les fortifier (masque, shampoing, après-shampoing). Si ces produits sont à base de silicone, ils peuvent étouffer le cheveu. C’est le serpent qui se mord la queue ! C’est pour cela que vous devez être très vigilante sur les soins que vous choisissiez. Je suis devenue intransigeante en apprenant tout cela !

Les effets du lissage

Le lissage au tanin est pour moi le meilleur lissage actuellement disponible car il est beaucoup plus naturel que le lissage brésilien sans formol, réparateur, il respecte le cheveu et facilite l’entretien et le coiffage de nos cheveux. Seulement, je dois le reconnaître, il y a dans toutes les étapes du lissage, une assez difficile à vivre pour le cheveu. C’est le moment où il est soumis à une très haute température qui est diffusée à travers les plaques du lisseur. Il est important et je n’insisterai jamais assez sur ce point, d’utiliser un lisseur adapté et je préconise même un lisseur de type professionnel avec variateur de température. L’avantage est qu’il permet de mettre la température adapté à ses cheveux. Me concernant dans le cas d’un lissage tanin et coloration, je ne dépasse jamais les 160° et je veille à espacer l’utilisation du lisseur car il est indéniable qu’il contribue à un assèchement du cheveu. Ce qui signifie donc que le reste du temps je privilégie un séchage à l’air libre avec application d’un sérum de coiffage.

Et donc, lissage tanin et coloration ?

Lissage tanin et coloration ne sont pas contre-indiqués, c’est LA bonne nouvelle ! Et c’est l’avantage de choisir le lissage au tanin et c’est bien pour ça que je l’aime ce lissage :-). Je fais désormais tout pour préserver au mieux mes cheveux tout en leur permettant d’avoir l’apparence qui me convient le plus.

Coloration avant ou après lissage tanin ?

Il faut savoir que comme le lissage au tanin peut engendrer un éclaircissement du cheveu, il est conseillé de réaliser d’abord le lissage au tanin puis la coloration. Mais qu’est ce que j’entends par après ? J’entends le jour même ou les jours qui suivent. Le lissage tanin peut éclaircir un peu le cheveu, réalisation la coloration après permet donc de mieux choisir la coloration à effectuer.

Quoiqu’il en soit, si vous souhaitez combiner lissage tanin et coloration (et même lissage et coloration tout court), il faut prendre le temps :

  • d’utiliser des soins appropriés adaptés à vos cheveux : masque capillaire, bain d’huile, soin thermo-lissant. L’objectif est d’entretenir votre cuir chevelu et votre fibre capillaire (tenue, hydratation..). Vos cheveux seront ainsi toujours brillants et soyeux. Il faut donc tenir compte des caractéristiques de vos cheveux (cheveux secs, cheveux fins, cheveux épais, cheveux crépus…) et également de leur longueur.
  • d’utiliser du matériel adapté : notamment lors du choix du lisseur, privilégiez un lisseur de qualité et cela donc signifie : lisseur professionnel (lisseur utilisé par votre coiffeur) avec variateur de température. D’une manière générale, je me suis vite rendue compte que pour les cheveux il faut avoir du matériel adapté et ne pas prendre n’importe quoi… et ça commence dès l’achat d’une brosse ou d’un peigne. Je pourrai vous faire un article rien que sur ce sujet !

Bonus 1 : lissage brésilien et coloration ?

Pour le lissage brésilien, dont je peux vous parler car j’en étais une adepte régulière, la coloration se fait soit avant le lissage soit au moins 15 jours après le lissage. Pourquoi 15 jours ? Car vu les produits utilisés pour le lissage brésilien, il faut laisser à vos cheveux le temps de récupérer. Vous leur accordez donc un répit entre deux traitements agressifs de part la composition des produits utilisés. Ce qui n’est pas la même chose dans le cadre d’un lissage au tanin, lissage organique plus doux.

Me concernant, j’avais tendance à faire la coloration avant le lissage brésilien. En le faisant après je n’ai jamais été satisfaite du résultat, je trouvais que la coloration était inégale. Il est possible que l’ajout d’une couche protectrice autour du cheveu lors de la réalisation du lissage brésilien rendait plus difficile la pénétration des produits pour la coloration (et notamment le pigment). Par ailleurs, je choisissais toujours une teinte un peu plus sombre que celle voulue car le lissage éclaircissait mes cheveux. Mais ça encore, ça dépend parfois des produits utilisés.

D’ailleurs, un conseil : n’hésitez pas à réaliser une mèche test en cas de doute pour un lissage chimique (type brésilien). Un professionnel devrait d’ailleurs vous l’imposer afin de se prémunir de toute déception (pour ne pas dire de tout raté).

Bonus 2 : lissage au tanin et décoloration ?

En finissant l’article je me suis dis que vous pouviez aussi vous poser légitimement cette question… et l’occasion d’y répondre était toute trouvée !

Dans la décoloration j’y intègre toutes les techniques qui ont pour but d’éclaircir vos cheveux. Les mèches et balayages font donc bien parti de la décoloration. Après vous avoir expliqué quels sont les effets de la coloration et du lissage sur vos cheveux, vous comprendrez donc désormais pourquoi la décoloration est une technique jugée encore plus agressive. C’est une technique qui permet de décaper le cheveu et qui va donc diminuer tous les nutriments contenus dans votre fibre capillaire.

Le lissage au tanin et la décoloration ne sont pas contre-indiqués du tout, bien au contraire. C’est même un très bon choix pour vos cheveux car le lissage tanin fait partie des lissages les moins agressifs pour les cheveux. Il faut donc en toute logique faire le lissage tanin après la décoloration (l’inverse donc de la coloration puisque la coloration doit se faire après le lissage tanin). Le soin à base de kératine viendra fortifier et réparer vos cheveux.

Le lissage tanin a donc un réel avantage celui de s’adapter à tous type de cheveux.

Laisser un commentaire